Skip to content Skip to navigation menu

Alors que le froid et l’hiver arrivent, notre routine quotidienne tend à changer. Nous avons envie de repas copieux pour nous réchauffer et passons plus de temps à l’intérieur. Mais pour les chats et les chiens, comment le froid affecte-t-il leur appétit ?

Pour répondre à cette question, nous devons considérer chaque animal individuellement.

Comment le froid affecte votre chien

Tout d’abord, observons l’environnement de votre animal. Dans la nature, les animaux ont besoin de plus de calories pour affronter un hiver rude. Un chien qui passe beaucoup de temps à l’extérieur ou dans un chenil aura donc besoin de plus de nourriture. Ces calories supplémentaires nécessitées par l’organisme pendant les mois froids permettent l’accumulation de graisse dans notre corps, nous isolant ainsi du froid. Ainsi, la règle ici est très simple : plus votre animal est exposé à des températures froides, plus il lui faut de calories.

En revanche, un chien vivant à l’intérieur dans un bâtiment chauffé n’aura pas besoin de nourriture supplémentaire pendant l’hiver. Si son activité physique diminue, il peut même être nécessaire de le nourrir un peu moins. Cela nous amène à notre prochain point : l’exercice !

Si vous avez du mal à continuer les promenades pendant l’hiver, vous n’êtes pas seul. Sortir lorsqu’il fait sombre et très froid dehors n’est pas vraiment agréable. Cependant, l’activité physique est extrêmement bénéfique pour nous et nos animaux de compagnie. Il est donc important de trouver des moyens de rester actifs et d’éviter la prise de poids pendant les mois les plus froids (plus de détails ci-dessous).

Et qu’en est-il des températures froides et des chats ?

Dans une étude menée par l’Université de Liverpool, les chercheurs ont découvert que les chats avaient tendance à manger plus pendant l’hiver. Pour arriver à cette conclusion, ils ont passé quatre ans à surveiller les habitudes alimentaires de 38 chats, et ont découvert qu’ils mangeaient environ 15 % moins pendant l’été.

Cependant, les chats de l’étude étaient autorisés à sortir et jouer à l’extérieur toute l’année, ce qui suggère que, comme pour les chiens, les chats qui passent beaucoup de temps à l’extérieur ont besoin davantage de nourriture en hiver. Voici un autre exemple : un chat d’extérieur qui préfère rester à l’intérieur près du feu pendant les mois d’automne et d’hiver, aura besoin de la même quantité de nourriture (voire moins) que pendant le printemps et l’été.

Comme l’a conclu l’un des auteurs de l’étude, « Les chats, comme beaucoup d’humains, ont tendance à se nourrir davantage pendant les mois froids, mais, dans leur cas, cela est probablement dû à l’énergie supplémentaire dont ils ont besoin pour maintenir leur température corporelle lorsqu’ils sortent. »

Conclusion

La quantité de nourriture que vous donnez à votre animal de compagnie pendant l’hiver dépend entièrement de celui-ci. Observez sa condition physique, son niveau d’exercice et les changements dans sa routine.

Ainsi, si son activité physique augmente ou que votre animal passe plus de temps dehors, il sera peut être nécessaire de le nourrir davantage. Pour les chats d’intérieur, des journées raccourcies et des températures extérieures plus basses peuvent déclencher une tendance à manger plus, mais cela est de moins en moins probable avec les maisons modernes. Pour les animaux qui sont moins actifs pendant les mois froids, leur consommation alimentaire doit également diminuer en changeant la fréquence ou la quantité.

Conseils pour l’hiver

  • Évitez de laisser de la nourriture constamment accessible à votre chat ou chien. Cela peut sembler la bonne chose à faire, mais il est plus sain de distribuer des portions contrôlées 2 à 3 fois par jour. Comme les propriétaires de chiens le savent bien, nos amis canins sont souvent insatiables avec la nourriture !

  • Lorsque les promenades quotidiennes deviennent trop difficiles, nous vous suggérons de trouver de nouvelles façons de maintenir une activité régulière. Vous pouvez faire des sorties plus courtes, mais plus fréquentes, donner à votre chien des nouveaux jouets ou jouer d’avantage à l’intérieur de la maison. Rejoindre des amis avec d’autres chiens pour les promenades peut aussi aider.

  • Si les températures dans votre région chutent considérablement pendant la nuit, nous vous recommandons de garder les chats d’extérieur à l’intérieur.

  • Le pelage de votre animal offre une bonne protection contre le froid. Souvenez-vous-en en maintenant une bonne routine de toilettage. Un brossage régulier augmente la circulation sanguine et élimine les excès de poils (cela est particulièrement utile pendant la période de mue).

  • Nous ne le remarquons pas toujours, mais l’air hivernal peut être très sec. Pour vous assurer que votre animal reste bien hydraté, laissez lui toujours de l’eau à disposition et encouragez-le à boire régulièrement.
>