Skip to content Skip to navigation menu

Que vous soyez un joggeur novice ou un marathonien, courir avec un partenaire canin peut présenter de nombreux avantages, pour vous comme pour lui. Ça vous tente ? Voici comment familiariser votre chien avec le jogging.

Les chiens sont d’excellents partenaires de course : enthousiastes, très motivés et toujours heureux de passer du temps avec vous. Mais la préparation est essentielle. Vous devrez d’abord vous assurer que votre chien est à la hauteur.

Les chiens adultes très endurants, comme les labradors, golden retrievers, jack russells, beagles ou bergers allemands, sont d’excellents partenaires de course. Les chiots, les chiens plus âgés, les races à courtes pattes ou brachycéphales (pugs, bouledogues anglais, etc.) peuvent être plus sensibles aux blessures, aux problèmes respiratoires ou à la chaleur.

N’oubliez pas : la sécurité d’abord ! Si vous pensez que votre chien n’est pas assez en forme pour courir, consultez d’abord votre vétérinaire.

Prochaine étape, l’équipement : vous aurez besoin d’une laisse robuste (vous pouvez l’attacher à votre taille avec une ceinture ou une laisse mains libres), un harnais, une gamelle d’eau rétractable, quelques sacs ramasse-crottes et des friandises. Vous êtes prêts !

Pour ce qui est de l’entraînement, commencez doucement. Comme tout débutant, votre chien ne pourra pas courir sur de longues distances dès le départ. Commencez tranquillement par des courses de 10 à 15 minutes, en étant attentif à ses réactions pendant et après la course. À intervalle de quelques semaines, vous pouvez ajouter un kilomètre à votre session en fonction de vos progrès et des siens. Mais surtout, faites en sorte que ce soit agréable !

Quelques conseils supplémentaires :

  • N’oubliez pas de vous échauffer. Une courte marche avant de commencer permettra à votre chien d’étirer ses muscles, mais également de faire ses besoins.
  • Votre chien peut être distrait par la présence de balles ou d’autres chiens. Si cela arrive trop souvent, vous pouvez lui apprendre l’ordre « Laisse » pour qu’il reste concentré.
  • Combinez des intervalles de marche et de course pour varier l’activité, surtout au début quand vous vous renforcez graduellement.
  • Il est important de ne pas forcer les choses. Si votre chien est en surchauffe ou s’arrête soudainement, trouvez un endroit à l’ombre pour vous reposer.
  • Ayez de l’eau sur vous en permanence. Les chiens sont en surchauffe plus vite que nous, il est essentiel de leur donner de l’eau régulièrement. Au fil du temps, vous appendrez à quelle fréquence votre chien a besoin de boire.
  • Observez ses pattes pour vous assurer qu’il n’a ni écorchure ni égratignure. En règle générale, courir sur l’herbe ou un sentier de terre sera plus doux pour les articulations et les coussinets de votre boule de poils que courir sur le trottoir.
  • Après votre course, et une fois que vous serez de retour au calme, récompensez votre toutou en le félicitant et en lui donnant une friandise ou deux. Parfois, une victoire partagée est le plus grand des triomphes !

>